Maroc Pays des Mille et Une Nuits

Maroc Pays des Mille et Une Nuits

Le Maroc est un pays de surprise et de contrastes. Ainsi la piété islamique y est entremêlée à la croyance aux djinns qu’à la magie, alors que la boisson servie avec les plats traditionnels est le cola. Le caractère du pays se compose du majestueux Atlas, des plages sauvages de l’Atlantique et des villes impériales avec leurs médinas mystérieuses.

Au début de la visite, le Maroc ne semble pas trop différer des autres pays arabes. Les touristes qui les connaissent croient souvent que rien n’est capable de les surprendre ici, sur la côte nord-ouest de l’Afrique « al Maghribiyyah », soit le Royaume du Maroc, se dévoile progressivement.

Il n’est pas facile de définir ce qui fait sa magie. Peut-être le temps qui, sur le continent africain coule à un rythme qui lui est propre, sans être mesuré par les horloges des services d’informations mais, surtout en province, par le rythme naturel des repas, de la faim et du rassasiement ainsi que les couchers et levers de soleil, ou encore des cinq prières auxquelles on est invité par le chant mélodieux des muezzins. Il n’en est pas ainsi dans les médinas, soit les quartiers anciens des villes où, au contraire, tout le monde est pressé et court dans le labyrinthe des rues étroites, réussissant d’une manière inconcevable pour les autres, à trouver le chemin vers le bon stand à épices, bijoux de brocarts, babouche en daim, babouche en cuir, artisanat marocain, panier en osier, sac de cuir, sac de voyage en cuir.

Les femmes berbères marocaines ont leur propre horloge : le tapis berbère qu’elles tissent tout au long de l’année.

Elles connaissant es brebis, car elles ont coupé leur toison dès leur naissance, à laquelle, elles ont assisté. Ce sont encore elle qui, accompagnées de leurs enfants, ont ramassé les plantes dont elles ont fait extraire les colorants adéquats pour parer les tapis berbères de toute une féerie de couleurs.

Le rouge vient du pavot, le jaune du safran, le bleu de l’indigoféra, le vert de la menthe des champs et le noir de la pierre de l’antimoine. Les dessins choisis par les femmes berbères sont ceux qui sont le plus significatifs pour elles. 

Laisser un commentaire

* nom:
* E-mail: (Non publié)
   Site Web: (URL du site avechttp://)
* Commentaire:
code de type