Berbères - Artisanat Marocain

Berbères - Artisanat Marocain

Les Berbères spécialistes de l’artisanat au Maroc sont un peuple autochtone de l’Afrique du Nord, ils sont fiers et indépendants et disposent de leurs propres langue et culture. Le nom de la tribu lui fut attri­bué par les Romains de l’Antiquité qui considérèrent les habitants comme des barbares.

Les Berbères habitent les territoires entre l'Égypte et le Sénégal et entre la Méditerranée et la périphérie sud du Sahara. Selon les calculs, ils sont env. 10 millions. Leur nom fut inven­té par les Romains dans l'Antiquité, qui nommèrent « barbares » ces autoch­tones incapables de parler le latin (le barbarus latin évoluera avec le temps vers sa forme actuelle : Berbère). Seuls les intéressés se désignent comme Ima- zighen - hommes libres. De nos jours encore, leur origine reste un mystère mais selon la thèse la plus répandue, ils viennent du Moyen-Orient. Les doutes sont d'autant plus justifiés que la phy­sionomie des Berbères du Maroc, le plus berbère des pays de l’Afrique du Nord, est particulièrement variée. On y trouve des personnes aux yeux bleus et aux cheveux blonds (Fès), de petits Berbères aux yeux bridés aux alentours d'Agadir ou encore des Berbères noirs au sud.

Dispersés au niveau géographique, les Berbères sont reconnus uniquement par leur langue. La langue écrite survit à travers une relique qu’est l'alphabet tifinagh toujours présent dans le Sahara central sous forme de touareg. Il en existe quatre dialectes : taselhît (l'ouest du Haut Atlas), ilhas (l'ouest du Haut Atlas), zanâta (nord-ouest du Moyen-Atlas) et tarifât (mon­tagnes du Rif).

La communauté des Berbères se compose de nombreux petits groupes à caractère démocratique. Le peuple s'organise en pyramides tri­bales basées sur le principe de parenté. À la tête de la famille il y a le père qui, cependant, respecte pleinement l'avis de la mère. Ensuite, les plus importantes fonctions familiales incombent au fils aîné et à la fille aînée qui, si nécessaire, remplacent les parents.

La plupart des Berbères sont ber­gers et se déplacent en saison avec leurs troupeaux. Mais il y en a égale­ment qui sont de bons artisans, ornant leurs produits de motifs caractéris­tiques : lignes droites et figures géomé­triques, telles que losanges, rectangles et polygones. Le quotidien des Ber­bères témoigne de nombreux emprunts à d'autres cultures. Ainsi, l'art de culti­ver la terre fut appris des Carthaginois (ils furent les premiers à cultiver les amandes et grenades), la pensée com­merciale fut empruntée aux Phéniciens, le modèle de construction des maisons et le calendrier julien furent d'origine romane et la manière de draper les tissus à l'aide d'agrafes vint des Grecs.

La tenue des Berbères souligne la différence entre eux et les Arabes : elle est plus riche, plus colorée et dé­corée d'une quantité plus importante de lourds bijoux en argent et pierres semi-précieuses. C'est à ses vêtements et babouche que l'on définit l'âge d'un Berbère ainsi que sa position sociale et son état matri­monial. Mais les Berbères sont les seuls à comprendre cette symbolique se ba­sant, le plus souvent, sur les couleurs ou le type de coiffure. Les femmes Berbères mettent leurs belles tenues et de riches bijoux à l'occasion des diverses fêtes qui se tiennent au printemps et pendant l'été, soit à l'époque où les moments d'allé­gresse suivent les heures de travail assidu aux champs. Les festivités berbères les plus connues sont la Fête des amandiers à Tafraout, la Fête des cerises à Sefrou, la Fête des dattes à Arfoud, la Fête des roses à El Kelaâ M’Gouna et le Festival des fiançailles, surnommé foire nuptiale, à lmilchil.

Laisser un commentaire

* nom:
* E-mail: (Non publié)
   Site Web: (URL du site avechttp://)
* Commentaire:
code de type